Transfrontalier : Le projet Sesam GR

Transfrontalier : Le projet Sesam GR

Jeudi 16 mars, à l’occasion de “Faites de l’allemand”, le lancement officiel du projet de coopération transfrontalière SESAM’GR a eu lieu, c’est le plus grand projet en matière d’éducation en Europe.

Ce dispositif de valorisation de l’apprentissage de la langue du voisin dans la Grande Région, signé pour une durée de 3 ans, est le premier à réunir tous les partenaires transfrontaliers (France, Allemagne, Luxembourg, Belgique) sur le thème de l’éducation. Tous ont un but : s’engager pour le bien vivre et l’employabilité des jeunes de la Grande Région.

 

Ce projet évolutif, qui rassemble 15 partenaires financiers aux côtés du Département, aborde trois thématiques : langue, inter-culturalité et approche du monde du travail. Il s’agit pour chacun des partenaires de ce projet de contribuer à apporter des propositions concrètes aussi bien pour les jeunes, que pour les éducateurs, pédagogues et formateurs : échanges et rencontres entre professionnels de l’éducation, formations, animations et séjours linguistiques ou de découverte, production d’outils pédagogiques, conseils sur l’orientation professionnelle, visites et stages en entreprises, etc.

Découvrez les actions prévues :

1) L’accompagnement et le renforcement de parcours plurilingues sans discontinuité de la maternelle au collège dans les contextes formels et non formels :

Il est proposé de mettre en place des mesures d’accompagnement à destination des différents acteurs de la communauté éducative. Ces personnes (enseignants – en liaison avec les administrations scolaires et les responsables de formation – et personnel du secteur non-formel) ont besoin de croiser les différentes approches pédagogiques, de recenser les outils didactiques et existants et de mutualiser les expériences professionnelles pour faire face à l’hétérogénéité des apprenants et des enjeux au sein des différents territoires de la Grande Région. En prenant appui, entre autres, sur les outils numériques, l’objectif de cette démarche est de:

– co-construire de nouveaux concepts pédagogiques et didactiques, à même de préparer les jeunes à leur avenir en tant que citoyen et acteur sur le marché du travail de la Grande Région,

– expérimenter et évaluer ces concepts,

– les valoriser et les diffuser davantage.

Pour ce faire, un programme de formations à destination de la communauté éducative sera proposé et des outils pédagogiques seront élaborés conjointement.

2) Le développement de compétences interculturelles en vue de promouvoir une citoyenneté partagée

Dans la continuité de l’axe 1, le projet propose de développer des actions interculturelles et citoyennes.

Ces enseignements – qui s’étendent de la petite enfance au secondaire – sont pris conjointement en charge par les acteurs des domaines formel et non-formel (secteur associatifL). Ils permettent aux enfants et jeunes l’acquisition de nouvelles attitudes et compétences transversales, qui les inscrivent en tant que citoyen au sein de Grande Région. Pour enrichir et consolider les apprentissages issus de l’éducation formelle, l’approche interculturelle propose des rencontres, des interactions, la réalisation de projets communs entre enfants et jeunes, de cultures et langues différentes. Dans ce cadre, le développement et l’utilisation des médias numériques sont largement favorisés.

Il s’agit d’offrir aux apprenants des expériences culturelles transrégionales dans un format nouveau. Elles leur seront utiles dans leur vie courante, et au-delà, professionnelle. Ces actions s’inscriront dans le cadre de parcours interculturels, incitant aux échanges et à la mobilité

Cette approche pédagogique est mise en oeuvre par des enseignants et des acteurs de l’Education non formelle, formés dans SESAM’GR, témoignant de compétences pédagogiques interculturelles.

3) La préparation des jeunes, futurs actifs aux perspectives professionnelles de la Grande Région (ouverture sur le monde du travail, éducation à l’orientation professionnelle, approche et liens avec le monde économique, visites et stages en entreprises avec préparation et suivi).

Pour qu’une telle orientation professionnelle réussisse, elle doit être mise en œuvre de façon transversale par l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet. Les enseignants et d’autres acteurs de la communauté éducative, multiplicateurs importants, bénéficieront ainsi de formations adaptées leur permettant d’acquérir les connaissances du marché transfrontalier. Ces formations aborderont aussi la question de la transmission des vocabulaires techniques en langue du voisin, les compétences interculturelles nécessaires et les systèmes éducatifs et professionnels au sein de la Grande Région. Les expériences pratiques et les mises en situation authentiques seront privilégiées. (Stages en entreprises, visites, échanges avec des professionnels)

15 Partenaires :

  1. Canopé (F),
  2. Lycée germano-luxembourgeois Schengen de perl (L),
  3. Académie de Nancy Metz (Dsden + Rectorat) (F),
  4. Ministerium für Bildung Rheinland Pfalz (D),
  5. Ministerium für Bildung Saarland (D),
  6. Ministère de l’Education Nationale de Luxembourg (L),
  7. ZAWM (D),
  8. LPM Sarrebrück (D),
  9. Landkreis Trier Saarburg (D),
  10. Landkreis Merzig Wadern (D),
  11. Université de Kaiserslautern (D),
  12. Province de Luxembourg (B),
  13. Province de Liège (B),
  14. Eurodistrict SaarMoselle (F)
  15. Région Grand Est (F).